RICHARD D. NOLANE : VIDOCQ ET MOI, C'EST UNE VIEILLE HISTOIRE QUI REMONTE À 1967

VIDOCQ ET MOI,  C'EST UNE VIEILLE HISTOIRE QUI REMONTE À 1967...

 

Vidocq et moi, c’est une vieille histoire qui remonte à 1967 (j’avais 12 ans) quand j’ai découvert à la TV le personnage incarné par le regretté Bernard Noël dans la première saison de la série. Série, au passage, dont j’ai récupéré il y a quelques temps plus de 1000 négatifs de photos de tournage venant directement du producteur de l’époque !
Mon intérêt immédiat pour Vidocq s’est mué lentement au cours des vingt-cinq ans qui ont suivi en fascination. Il est venu ainsi s’ajouter à mon petit panthéon personnel où on trouve Gordon Pacha, le héros de Khartoum, et quelques autres. La plupart d’entre eux ont ce trait d’avoir eu un destin singulier, imprévisible et cent pour cent romanesque.

Puis, au fil du temps, je me suis rendu compte de l’importance du personnage, devenu un « people » de son époque, très clivant, et bête noire de la police, surtout après son premier départ de la Sûreté en 1827. Car Vidocq, c’était la démesure et la provocation faites homme ! Ce fut aussi le premier « flic » moderne, aux méthodes contestables mais efficaces, et qui n’hésitait pas à prendre des risques personnels insensés pour boucler ses enquêtes. Et ses Mémoires, même en partie retouchés par des « teinturiers » et best-seller international suite à leur traduction en anglais, restent un des textes fondateurs du roman policier « noir ».

Le Vidocq qui m’intéresse le plus, c’est celui d’après son entrée par la petite porte dans les effectifs de la Préfecture de Police, même si sa vie d’avant recèle de vrais morceaux d’anthologie, comme la fameuse évasion du bagne de Toulon en 1800. Et donc, depuis pas mal d’années, je voulais faire une série BD sur lui, à partir, en gros, de 1810. Faute de l’intérêt de la part de mes éditeurs BD Soleil et les Humanos, je l’ai « injecté » sans prévenir dans ma mini-série « Alchimie » (coll. « 1800 » chez Soleil), dont il est devenu en fait le véritable héros… C’est ça les personnages plus grands que nature… !

Cette infiltration chez Soleil a du faire effet à la longue car, après moult insistances de ma part et avec l’appui de Jean Wacquet, Guy Delcourt a fini par donner son feu vert à la série actuelle pour Soleil, superbement dessinée par Siniša Banovic. Le T3, « Le cadavre des Illuminati », qui fera 54 pages au lieu des 46 habituelles, sortira à la rentrée 2019.


Vidocq 03 - Le Cadavre des illuminati
- Éditions Soleil

Richard D. Nolane  
25 avril 2019

Pour la précommande, vous pouvez utiliser ce lien ici

Groupe Facebook : Richard D. Nolane, auteur et scénariste